sur

Que manger après l’accouchement ?

Pexels

Après l’accouchement, le bonheur et la fatigue s’entremêlent. Voici ce qu’il faut manger pour récupérer au mieux.

Ça y est, bébé est arrivé ! Mais après l’accouchement, difficile de ne pas se sentir dépassé par les événements. Entre le nouveau-né qui ne dort pas et la chute d’hormones, on n’a qu’une envie : dormir. Pourtant, ce petit être a besoin de nous en pleine forme, alors il est important de manger sainement. En fait, il va falloir privilégier certains aliments pour combler les carences alimentaires. D’ailleurs, Marion Kaplan, bio-nutritionniste et naturopathe, explique cette fatigue et partage ses meilleurs conseils. Elle révèle : « Le niveau de fatigue que l’on peut ressentir après un accouchement est souvent lié à des carences nutritionnelles. Elles dépendent, notamment, de l’environnement alimentaire de la grossesse. »

Selon la spécialiste, si la future maman a bien surveillé chacun de ses apports pendant la grossesse, la fatigue sera moins élevée. Cependant, après l’accouchement, impossible d’être en pleine forme. De ce fait, choisir les bons aliments pourra vous faciliter la vie. Tout d’abord, la nutritionniste conseille de résister à toutes ses pulsions sucrées. En effet, celles-ci font bondir le taux de glycémie, et donc la fatigue avec les risques de diabète. Marion Kaplan explique qu’il faut commencer la journée avec un petit-déjeuner protéiné. De plus, elle conseille d’agrémenter son repas de midi de beaucoup de fibres avec par exemple des brocolis, des poireaux ou des artichauts. Lors du déjeuner, la spécialiste souligne l’importance de manger du foie de veau, riche en vitamine B, ou du boudin noir, riche en fer. 

Les aliments à privilégier après l’accouchement

Marion Kaplan conseille plusieurs aliments à consommer en priorité après l’accouchement. Par exemple, les noix sont une bonne source de vitamines B, de zinc, de cuivre et d’omégas 9. De plus, au lieu de craquer pour une boîte de biscuits, préférez le chocolat noir à 70 %. Les légumes seront également vos meilleurs amis. Ils aideront à renforcer l’élasticité de la peau et faciliteront le transit. En effet, privilégiez les épinards, oignons, poivrons, potirons, artichauts, ail ou encore les topinambours. Par ailleurs, le foie de veau (et de volaille) est riche en fer, en vitamines A, B et D, et vous aidera à retrouver de l’énergie. Les poissons gras seront également en tête de vos priorités. Effectivement, bébé aura puisé dans vos réserves d’omégas 3 avant l’accouchement ! Enfin, ne lésinez pas sur les huîtres et le jaune d’œuf, qui aideront à combler vos carences. Bon appétit !

Peyragude 2