sur

Développement psychomoteur de l’enfant : les étapes incontournables

Pexels

Les premières années de bébé sont déterminantes pour l’acquisition de ses capacités motrices et psychologiques. Voici quelques repères à connaître.

Le développement psychomoteur d’un bébé est jonché d’étapes importantes pour sa croissance. Ce parcours semble, d’ailleurs, évoluer à la vitesse de l’éclair pour les parents. Un clignement des yeux et voilà que votre enfant déambule sur ses deux jambes ! Toutefois, le développement psychomoteur des plus petits est aussi une source de questionnements pour les adultes. « On considère qu’il y a globalement quatre grands piliers dans le développement psychomoteur : la motricité, la sensorialité, la cognition et la communication. Cette dernière dimension comprenant les aspects psycho-affectifs et émotionnels », a détaillé Aude Buil, chercheuse et Formatrice Psychomotricienne PhD, auprès de Santé Magazine.

Le développement psychomoteur peut être favorisé par différents stimuli. Ainsi, le milieu dans lequel bébé grandit, les personnes avec qui il est en contact et interagit, les objets qui l’entourent, les jouets mis à sa disposition, les activités proposées sont autant de sources qui vont agir sur sa croissance. Les étapes les plus marquantes de l’évolution de l’enfant sont, le plus souvent, « des moments forts de la conquête de l’autonomie », a partagé Aude Buil. Hetty Van de Rijt et Frans Ploie, auteurs du Grand livre du développement de bébé, parlent, quant à eux, de « grands changements ». Ainsi, la chercheuse mentionne les « premiers déplacements », « la marche », ainsi que « l’accès au langage ». Ces temps forts font ainsi office de marqueurs du bon développement de l’enfant.

Plusieurs moments forts dans le développement psychomoteur de l’enfant

Les quatre premiers mois, bébé est dans une phase d’éveil. Il possède des réflexes dits « archaïques ». Ces derniers vont peu à peu disparaître pour laisser place à des réflexes plus volontaires. Entre 4 et 8 mois, l’enfant apprend notamment à se servir de ses mains. Son réflexe d’agrippement va progressivement laisser place à la préhension volontaire. Votre enfant apprend ainsi à contrôler ses mains. À 8 mois, le bébé commence désormais vraiment à se déplacer. Il rampe ou fait du quatre-pattes. La plupart des enfants passent ensuite à la marche entre 10 et 18 mois. Jusqu’à ses deux ans, votre petit va se perfectionner sur tous les plans psychomoteurs. Il sera en mesure de mieux contrôler son corps et ses mouvements, mais aussi d’interagir davantage avec son environnement.

Côté langage, le bambin se lance généralement dans des conversations passionnées vers l’âge de six mois. À la période qui suit son premier anniversaire, bébé va commencer à prononcer ses premiers mots. Un vocabulaire qui ne cessera de s’étoffer pendant cette première année. Jusqu’à l’âge de ses trois ans, il sera graduellement en mesure de faire des phrases simples. La période entre ses deux et trois ans signe l’explosion de ses compétences. « C’est le moment où il va progresser le plus vite, dans tous les secteurs », a résumé Aude Buil. C’est aussi le moment où votre enfant réfléchit et se met à reproduire le comportement des adultes

Festival poisson